Réduire la douleur

Prise en charge de la douleur par l’hypnose

Si l’Hypnose a prouvé son efficacité, c’est bien dans le domaine de la prise en charge de la douleur, quelle soit aïgue ou chronique. L’imagerie cérébrale a mis en évidence, au cours du processus hypnotique, des réactions des régions cérébrales liées à la douleur.

Hypnose et Douleur

Les apports de l’hypnose

Comprendre la douleur, sa représentation et ses impacts sur la vie du patient est nécessaire à l’action thérapeutique. La description du ressenti par analogie ou métaphore ( exemple : »j’ai la tête dans un étau ») est importante car le travail va consister à modifier cette perception. La pratique montre de bonnes réponses dans le cas des douleurs chroniques comme les migraines, les lombalgies, les douleurs abdominales, le fibromyalgie…

Ces bénéfices portent sur la diminution du nombre de crises, sur leur intensité mais aussi sur l’angoisse liée à la douleur et son anticipation.

Faire évoluer la douleur

La douleur rime souvent avec tension, anxiété. Apprendre à détendre certains endroits de son corps où est nichée la douleur permet sa diminution. Un choix important de suggestions sont utilisées, parmi elles:

Les suggestions qui permettent de substituer la sensation douloureuse (brûlure) par une autre sensation (picotement) ou de la déplacer.
Les suggestions d’anesthésie d’une partie du corps peuvent s’avérer très utile car elles permettent d’abord au patient de réaliser qu’il peut, en quelques minutes, modifier la perception d’un stimulus fait par le thérapeute.

On propose très souvent l’anesthésie de la main. Un transfert d’anesthésie peut être ensuite réalisé sur la région douloureuse.

Devenir autonome face à la douleur

Les suggestions de dissociation permettent d’emmener le patient « ailleurs » dans un souvenir plaisant, où il va pouvoir se retrouver avec toutes les sensations qui y sont liées (bien-être, détente, couleur, odeur, son).

Ensuite, il devra apprendre avec l’auto-hypnose à y retourner seul afin de retrouver, dans les moments douloureux, les sensations de bien-être et ainsi prendre le contrôle de la région douloureuse.

Les suggestions posthypnotiques qui consistent à continuer à obtenir des résultats hors contexte hypnotique en utilisant tout simplement un ancrage.

L’hypnose ericksonnienne est un outil de choix pour lutter contre la douleur et l’autohypnose un moyen de vous rendre autonome face à elle. L’accompagnement est totalement personnalisé à votre douleur.

Hypnose Zen Paris

21 Place de la République.
75003 Paris
Tel.06.37.65.49.72
Mail: 
Site par KEOLIOMentions légales